K. Opus 2 – UNDERGROUND (Création 2019)

K. Opus 2 – UNDERGROUND

PRÉSENTATION

UNDERGROUND, création avril 2019, sera le 2ème opus du « Kafka Process » que la compagnie Scènes développe depuis plusieurs années: un spectacle cinématographique immersif où le public divisé en deux groupes, découvre de deux manières différentes une même réalité. Le théâtre devient studio de cinéma, atelier de fabrication de rêve, salle de projection. Dans cet opus, réalité et songe se confondent dans un univers inspiré par « Le procès » de Franz Kafka et aux ambiances de ses oeuvres. Un monde fluide et double.

En 2014, un premier essai de performance cinématographique, intitulé “Premier Rêve Kafka“, créé au Théâtre les Ateliers – Lyon, puis repris au LUX de Valence et au Centre Culturel Charlie Chaplin de Vaulx-en-Velin, a signé l’ouverture d’un “process“ sur Welles et Kafka. En novembre 2017, ce projet est réinventé, sous le titre de « K.Opus 1 – Mariage », par un scénario enrichi et une articulation cinématographique plus soutenue. Outre la performance réalisée dans les deux salles de RAMDAM, un centre d’art à St-Foy_lès-Lyon, la compagnie Scènes a présenté le spectacle, et aussi, dans un même temps, a diffusé le film via les réseaux internet comme un réel objet cinématographique, autonome: le “film live“ a été tourné, monté et broadcasté en direct depuis RAMDAM, vers nos partenaires dans le monde.

Le work in progress, initié par la compagnie Scènes, où se développe l’expérience d’un cinéma live, à travers différents objets scéniques, en coproduction avec le Théâtre Nouvelle Génération – CDN de Lyon, se poursuit.

Pour ce 2ème opus, la compagnie Scènes invite la compagnie norvégienne, Neither Nor, pour un travail de collaboration. Les résidences d’écriture se succèdent sur 2018 avant d’inaugurer la résidence de création prévue pour février 2019.

UNDERGROUND sera présenté du 2 au 5 avril 2019 au Théâtre Nouvelle Génération, CDN de Lyon.

DISTRIBUTION

Distribution en cours …

Scénario et écriture : Philippe Vincent, Alwynne Pritchard, Thorolf Thuestad, Anne Ferret

Avec : Mathieu Besnier, Estelle Clément-BéalemAnne Ferret, Bob LipmanAlwynne Pritchard, Thorolf Thuestad

Chef Opérateur Cinéma : Pierre Grange
Conception sonore et musique :Alwynne Pritchard, Thorolf Thuestad
Costumes : Cathy Ray
Son : Rodolphe Moreira
Scénographie & décor: Jean-Philippe Murgue, Benjamin Lebreton
Administratrice de production : Lila Boudiaf
Production & diffusion : Julie Duchènes // + 33 (0)6 76 05 30 40 // julieduchenes@scenestheatrecinema.com

Production (en cours) :
Scènes Théâtre Cinéma (Lyon – France)
Théâtre Nouvelle Génération – CDN de Lyon – (Lyon – France)
Festival Bit Teatergarasjen (Bergen – Norvège)
Georgian International Festival of Arts (Tbilissi – Géorgie)

Avec la participation de (partenariats en cours) :
O Espaço do tempo (Montemor’o Novo – Portugal)
Casa al Bosco (Donnini – Italie)
Ramdam, un centre d’art (Sainte-Foy-lès-Lyon – France)

Projet soutenu par : DICRéAM – CNC (FR), Arts Council Norway (Norsk kulturråd), Fond For Utøvende Kunstnere (NO)

La compagnie Scènes est en convention avec la Drac Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes,  et subventionnée par la Ville de Lyon.

Ce spectacle sera présenté du 2 au 5 avril 2019 au Théâtre Nouvelle Génération – CDN de Lyon, et repris au festival Bit Teatergarasjen (Bergen-Norvège) en septembre 2019, puis au Gift festival of arts (Tbilissi-Georgie) en novembre 2019.

SYNOPSIS

Un matin, ils sont rentrés dans la chambre de  Joseph, et lui ont dit : “Vous êtes malade“.

C’était comme “un déjà vu”, comme une mauvaise blague que l’on a déjà entendue. Mais cette mauvaise plaisanterie, si c’en est une, comme dans le roman d’un autre auteur tchèque Milan Kundera, tourne au cauchemar.

Décrété malade par des autorités supérieures, ce diagnostique écarte Joseph K. de sa vie, qui devient une quête effrénée sur la véracité de cette maladie, et comment la soigner.

 Joseph est-il vraiment malade ? Qui diagnostique ces maladies ? Malade de quoi ?

Trouver la bonne personne qui saura vous dire ce qu’il en est réellement.

Au cours de ces nombreuses rencontres pendant cette course solitaire et désespérée, aucune figure ne semble dire la vérité. Même les témoignages accablants, qu’il entend à la télévision, ne le convainquent pas non plus.

Mais une solution apparente semble se trouver néanmoins au milieu de ces faisceaux souterrains, derrière toutes ces portes, où des femmes l’attendent pour le séduire. La voie à prendre est là, sous la terre, à portée, si ce n’est de main, du moins de jambes, dans ces chemins souterrains. La foultitude de détails, de bouts d’histoire, l’accumulation des diverses expériences racontent peut-être une histoire. Le tout converge certainement quelque part.

Mais rien n’y fait ; au bout du compte, la seule solution c’est lui-même.

Underground contient tous les ingrédients de la théorie du complot. Mais l’auto-persuasion fait son travail, l’auto-censure agit, jusqu’à se sentir malade ou être malade pour de vrai. Une méthode Coué inversée, qui se finit par l’envie d’en finir de soi-même.

Les infirmières qui l’installent pour son dernier sommeil lui disent que quand il en aura assez, quand il sentira que c’est le moment, il n’aura qu’à presser le bouton, l’éternité c’est long, surtout vers la fin.

Au moment d’appuyer sur le bouton qui mettra fin à sa vie, l’ange du désespoir apparaitra-t-il au dernier moment ? Un “deus ex-machina“ qui donnerait un sens à sa vie et à sa mort. Une âme charitable qui l’accompagnerait, qui s’intéresserait à lui.

L’ange viendra certainement, mais ne dira rien, Joseph ne connaîtra jamais la vérité.

Un monde qui aurait besoin de malade, serait-il malade ?


©Pierre Grange

VIDEO

 

DOCS
telecharger

 

telecharger_en